Anniversaire de Martha Hackett

Aujourd'hui 21 février, souhaitons un très joyeux anniversaire à Martha Hackett alias Seska dans Star Trek: Voyager, qui fête ses 59 ans.

Martha Hackett, née le 21 février 1961 à Boston, Massachusetts, est une actrice américaine.
Elle démarre sa carrière à la fin des années 80 et apparaît dans quelques séries télévisées américaines.
En 1993, elle auditionne pour le rôle de Jadzia Dax pour la nouvelle série Star Trek: Deep Space Nine mais le rôle est attribué à Terry Farrel. En 1994, elle incarne une pilote Terrellienne dans le dernier épisode de Star Trek: La Nouvelle Génération, malheureusement sa scène est coupée au montage.
Elle apparait enfin dans les 2 premiers épisodes de la saison 3 de DS9 dans le rôle d'un officier romulien.
En 1995, elle intègre le casting de la nouvelle série Star Trek: Voyager dans le rôle de Seska et apparait dans 13 épisodes de la série.
Elle participe ensuite à plusieurs jeux vidéos basés sur l'univers de Star Trek.
Plus récemment Martha Hackett est apparue dans des séries comme : Les Anges du bonheur, Dexter, NCIS.

Biographie de Seska :

En 2369, Seska chirurgicalement modifiée en bajorane, rejoignit le Maquis afin d'espionner l'organisation au profit de l'Union Cardassienne. Elle fut recommandée par Chakotay et servit sur le Val Jean, un raider du Maquis. Elle devint la meilleure amie de B'Elanna Torres et eut une courte relation avec Chakotay.
Lors de l'une des opérations du Val Jean, Seska permit de mettre hors d'état de nuire une frégate cardassienne, en orbite autour de la planète Bajor. Pour cela elle modifia un rayon antiproton pour pénétrer les boucliers et la coque de la frégate.

En 2371, Seska se trouva à bord du raider du Maquis le Val Jean dans le secteur des Badlands lorsqu'il fut projeté dans la quadrant Delta, à 70.000 années-lumière des Badlands, par un rayon provenant de la station d'une entité nommée Pourvoyeur.

Suite à la destruction du Val Jean, comme tous les autres membres d'équipage du Val Jean, elle devint un officier provisoire de Starfleet à bord de l'USS Voyager NCC-74656 qui subit le même sort et se retrouva aussi dans le quadrant Delta.

Seska fut d'abord affectée à la division des sciences en tant qu'enseigne provisoire avant de rejoindre la division des opérations, en ingénierie, sous les ordres de son amie du Maquis, le nouveau chef-ingénieur de l'U.S.S. Voyager, B'Elanna Torres.

Peu de temps après, Seska était l'opératrice de la console de téléportation lorsque disparût au cours de la téléportation l'enseigne Harry Kim, victime d'une vacuole subspatiale, et qu'il se retrouva remplacé par le corps d'une Vhnori, Ptera.

N'étant pas encline à aimer la Fédération et Starfleet, Seska exprima ouvertement sa désapprobation du règlement de Starfleet et son obligation de s'y conformer en tant que membre du Maquis. Elle affirma même à Chakotay être prête à prendre les armes pour se mutiner s'il en donnait l'ordre.

Un peu plus tard, le capitaine Kathryn Janeway, n'ayant pas réussit à obtenir officiellement des Sikariens la technologie d'un trajecteur spatial, Seska fut impliquée avec B'Elanna Torres et les officiers de Starfleet Joe Carey et Tuvok dans des tractations secrètes en vue d'acquérir l'appareil. Malheureusement, le dispositif se révéla incompatible avec la technologie de la Fédération et endommagea l'U.S.S. Voyager.
La tentative d'utilisation de ce dispositif découverte, Seska tenta de dissimuler leur participation à l'opération de son acquisition mais Torres l'en dissuada ne voulant plus mentir. Cette attitude déçut beaucoup Seska.

N'étant en aucun cas liée à Starfleet et à son réglement, en particulier la Directive Première, Seska se mit à chercher des alliés puissants dans le quadrant Delta. Lors de ses tentatives de communication, elle découvrit un holoprogramme inachevé qu'avait écrit le chef de la sécurité Tuvok, Insurrection Alpha. N'appréciant pas le contenu de cette simulation, Seska s'assura de piéger le programme pour que son hologramme en prenne le contrôle à sa prochaine modification.

Puis Seska entama secrètement des négociations avec l'une des principales espèces du quadrant Delta, les Kazons. Elle parvint à un accord avec la secte des Kazon-Nistrims. Elle obtint leur aide pour tenter de rejoindre le quadrant Alpha en échange de la technologie d'un synthétiseur.
Cependant, la tentative d’adaptation de la technologie de la Fédération à celle des Kazons échoua et provoqua un accident sur un raider kazon. Alors que Seska tenta de cacher l’origine du synthétiseur et son rôle dans son acheminement aux Kazons, elle fut gravement blessé. Lors de ses soins, le Programme Holographique Médical d'Urgence de l'U.S.S. Voyager détermina sa véritable origine cardassienne.

Seska affirma qu'enfant elle contracta la maladie d'Orkett comme tant d'autres enfants Bajorans et ne dut sa survie qu'à la greffe de moëlle osseuse provenant de Kattell, une Cardassienne. Le HMU ayant pu prouver que c'était faux et une fois confrontée par Chakotay à ses mensonges, Seska avoua sa véritable nature et sa mission d'infiltration du Maquis.
Elle avoua aussi ne pas aimer Starfleet et désapprouver totalement les choix du capitaine Kathryn Janeway qu'elle rendait responsable de leur situation dans le quadrant Delta. Pour Seska, seul les Kazons pouvaient les aider à rejoindre leur quadrant d'origine, et leur offrir la technologie de la Fédération pour obtenir leur aide était une solution.
Seska arriva à s'échapper à bord d'un raider kazon avant de se faire capturer par l'équipage de l'U.S.S. Voyager.

Dès son départ du Voyager, Seska entreprit de restaurer sa physiologie cardassienne et devint la conseillère du Premier Maje de la secte Kazon-Nistrim, Jal Culluh. Elle manipula la soif de pouvoir de Culluh, qui voulait devenir l'unique chef de l'Ordre Kazon, pour lui faire voler la technologie de la Fédération à bord du Voyager.

En 2372, Seska imagina un plan pour dérober un module du téléporteur. Ce vol réussit par un petit groupe de guerriers Kazon-Nistrims suite à l'abordage de l'U.S.S. Voyager par un raider kazon et l'utilisation d'une tactique maquisarde. Le but de la manœuvre était, outre l'acquisition de cette technologie inconnue des autres Kazons, d’attirer Chakotay dans un piège pour lui faire avouer les codes de commandement du Voyager. Codes que ne purent obtenir ni Seska ni Culluh malgré un interrogatoire musclé.
Chakotay fut ensuite secouru par l’équipage du Voyager. Plus tard, à l'aide d'une balise de messages automatisée, Seska lui fit parvenir un message subspatial pour l'informer qu'elle lui avait prélevé de son ADN, qu'elle s'était fécondée avec et portait désormais son enfant. Effectivement enceinte, et maîtresse du Premier Maje Kazon-Nsitrim, elle déclara à Culluh qu'il s'agissait de son enfant.

Un peu plus tard, Seska persuada Culluh de répondre à une invitation de pourparlers pour une éventuelle alliance formulée par le capitaine Kathryn Janeway. Ne pouvant se résoudre à considérer une femme comme son égal, l’alliance entre l'U.S.S. Voyager et les Kazon-Nistrims échoua.
Par contre, Seska réussit à faire accepter à Culluh de se rendre sur Sobras et de participer à une réunion pour négocier la paix entre les Kazons, représentés par les Premiers Majes de l'Ordre Kazon, et les Trabes, ce qui pacifierait cette région du quadrant Delta. La réunion se révéla être un piège des Trabes pour assassiner les Premiers Majes. Culluh échappa de justesse à la mort.

À bord de l'U.S.S. Voyager, un ancien Maquisard, la recrue provisoire Michael Jonas, n'appréciait pas non plus les actions du capitaine Janeway et l'application stricte des règles de la Fédération qui allongeait le voyage de retour vers la quadrant Alpha. Il contacta donc discrètement Seska et devint son informateur à bord du vaisseau. Michael lui proposa de l'aider à saboter le Voyager.
Les communications entre Seska et Michael furent cependant découvertes. Le capitaine Janeway et le chef de la sécurité, le lieutenant Tuvok, concoctèrent un plan pour le démasquer et le neutraliser. Seska perdit une source importante d'informations lors de la mort accidentelle de Michael au cours de son arrestation.

Fin 2372, Seska donna naissance à l'enfant dont Chakotay était censé être le père. Dès qu'il naquit, elle contacta ce dernier pour l'informer que Culluh, ayant découvert que l'enfant n'était pas de lui, voulait en faire son esclave. Seska chercha à s'enfuir avec l'enfant et Jal Tierna, un Kazon-Nistrim qui lui était acquis. Ils échouèrent, Tierna étant apparemment le seul survivant de leur fuite, Seska et l'enfant étant morts selon ses dires. L'U.S.S. Voyager le recueillit mais se faisant tomba dans un piège.
Tierna était en réalité un kamikaze qui transportait dans son sang des explosifs organiques qu'il déclencha provoquant de sérieux dommages au vaisseau. Le capitaine Janeway ne put déclencher l'autodestruction. Le vaisseau tomba aux mains de Culluh et de Seska, bien vivante avec son fils qu'elle avait déclaré à Culluh être le résultat du viol que Chakotay lui avait fait subir. L'équipage du Voyager fut débarqué sur la planète inhospitalière Hanon IV.

Cependant, sur le Voyager, un membre d'équipage, la recrue provisoire Lon Suder, avait put se dissimuler lors de l’attaque des Kazon-Nistirms. Il s'allia au docteur pour saboter le vaisseau et en reprendre le contrôle.
Durant cette période, le docteur découvrit que l'enfant de Seska n'était pas le fils de Chakotay comme elle l'avait planifié mais bien un hybride Cardassien-Kazon, et donc le fils de Culluh.

Par la suite, le docteur et Lon Suder purent reprendre le contrôle de l'U.S.S. Voyager, avec l'aide de Tom Paris qui avait réussit à s'échapper à bord d'une navette lors de l'attaque et put contacter les Talaxiens.
Seska fut mortellement blessée, par l'explosion d'une console de la passerelle, lors de l'attaque des vaisseaux talaxiens. Culluh récupéra son enfant et s'enfuit avant que les Talaxiens n'abordent l'U.S.S. Voyager.

En 2373, le piège que Seska dissimula, courant 2371, dans l'holoprogramme Insurrection Alpha fut déclenché par l'officier en second Tuvok et le pilote Tom Paris.

À cette époque, le chef-ingénieur B'Elanna Torres découvrit, dans la mémoire de l'holodeck, Insurrection Alpha et le trouva très divertissant. Ce programme devint par la suite vite populaire parmi l'équipage du Voyager.
Tous furent cependant frustrés de le découvrir inachevé. Son auteur, qui se révéla être Tuvok, ne l'avait conçu que comme une simulation d'entraînement pour le service de sécurité du vaisseau à l'arrivée de l'équipage maquisard du Val Jean et son intégration à l'équipage régulier de Starfleet.
Sous l'instance générale, Tuvok, assisté de Tom, rouvrit le programme pour terminer l'histoire. Le piège de Seska fut alors activé et ils furent tous deux piégés dans l'holoprogramme, privé de ses protocoles de sécurité, à la merci de l'hologramme de Seska. Cette dernière finit par être "tuée" par un fusil phaseur piégé.

En 2377, une distorsion temporelle frappa l'U.S.S. Voyager qui se trouva fragmenté en plusieurs zones temporelles correspondant chacune à une époque différente du vaisseau lors de son périple dans le quadrant Delta. Seul le commander provisoire Chakotay pouvait se déplacer d'une zone à l'autre.

Dans l'une de ces zones, la salle des machines, se trouvaient Seska et plusieurs guerriers Kazon-Nistrims. Cette zone correspondait à la période de la prise de contrôle de l'U.S.S. Voyager par la secte kazonne en 2372.

Chakotay dut dire la vérité sur les problèmes temporels à Seska pour obtenir son aide et ramener le vaisseau dans son état normal et à la bonne époque. Si Seska sembla coopérer au début, elle tenta de modifier le plan de Chakotay car elle découvrit que sa prise de contrôle serait un échec et elle voulut renverser la situation.

Sa tentative se solda par un échec, Chakotay soupçonnant son revirement s’était allié avec d'autres zones dans le vaisseau, comme les versions futures de Naomi Wildman et Icheb ou bien une version passée de la Borg Seven of Nine. Cette dernière neutralisa Seska.

Restaurée dans sa ligne temporelle normale, cette chronologie et les événements qui en découlèrent s’effacèrent de la mémoire de tous.

Sources : Wikipédia et Memory-Alpha.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload