Décès de René Auberjonois

Nous avons appris avec une grande tristesse le décès de René Auberjonois, alias le constable Odo dans la série Star Trek: Deep Space Nine, survenu le 8 décembre 2019, il était âgé de 79 ans.

René Auberjonois, né le 1er juin 1940 à New York, aux États-Unis, était un acteur américain d'origine française et suisse.

Son père est le journaliste Fernand Auberjonois et son grand-père le peintre suisse René Auberjonois et par sa mère née princesse Murat, il descend de Joachim Murat et Caroline Bonaparte.

Sa famille vivait à Paris et quitta la France pour les États-Unis à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et a rejoint une colonie d’artistes dans le comté de Rockland, New York, dont les résidents comprenaient Burgess Meredith, John Houseman et Helen Hayes. La famille Auberjonois a également vécu à Londres, au Royaume-Uni, où René a terminé ses études secondaires tout en étudiant le théâtre. Pour terminer ses études, il a fréquenté et obtenu son diplôme du Carnegie Institute of Technology, maintenant Carnegie Mellon University, en 1962.

L'une des personnes les plus influente pour René Auberjonois au cours de la période où il a déménagé aux États-Unis fut John Houseman, qui lui a donné son premier emploi comme apprenti au théâtre à l'âge de 16 ans. Auberjonois déclara dans une interview de 1993 que Houseman est la personne qui a le plus influencé sa carrière.

Après ses études universitaires, René Auberjonois a travaillé avec plusieurs compagnies théâtrales, à commencer par la prestigieuse Arena Stage à Washington D.C., puis il a voyagé entre Los Angeles et New York, travaillant dans de nombreuses productions théâtrales. Il a aidé à fonder l’American Conservatory Theatre à San Francisco, le Mark Taper Forum à Los Angeles et la Brooklyn Academy of Music Repertory Company à New York. Il a été membre du programme de théâtre d’été de Peninsula Players pendant la saison 1962.

En 1968, René Auberjonois décroche un rôle sur Broadway, et apparaît dans trois pièces simultanément : dans le rôle de Fool pour Lee J. Cobb’s King Lear (la plus longue production de la pièce dans l’histoire de Broadway, ndlr), en tant que Ned dans A Cry of Players face à Frank Langella et comme Marco dans le Feu ! En 1969, il obtient un Tony Award pour sa performance en tant que Sebastian Baye aux côtés de Katharine Hepburn dans Coco.

En 1973, il joue dans la pièce The Good Doctor face à Christopher Plummer. Il a mis en scène également de nombreuses pièces de théâtre.

En 2018, René Auberjonois a été intronisé au Hall of Fame du théâtre américain.

Acteur aux multiples talents, il a également une belle carrière au cinéma, parmis ses films remarquables ont peut noter : MASH (1970), King Kong (1976), Police Academy 5 (1988), Batman Forever (1995), Inspecteur Gadget (1999), The Patriot (2000).

René Auberjonois a également une belle carrière à la télévision, on a pu notamment le voir dans les séries suivantes : Les Têtes Brûlées, Wonder Woman, Drôle de Dames, Au-delà du réel, Poltergeist, Chicago Hope, Stargate SG-1, Esprits Criminels, Grey's Anatomy, NCIS, Warehouse 13, Boston Justice de 2004 à 2008.
Il était également très actif dans le domaine du doublage.

René Auberjonois apparait pour la première fois dans la saga Star Trek en 1991 dans Star Trek VI : Terre Inconnue, dans le rôle du colonel West, officier de Starfleet membre de la conspiration visant a faire échouer les pourparler de paix entre la Fédération et l'Empire Klingon.
En 1993, il est choisi pour incarner le constable Odo dans Star Trek: Deep Space Nine. Il tiendra ce rôle durant les 7 saisons de la série de 1993 à 1999 et durant 173 épisodes.
En 2002, il apparait dans le rôle de Ezral dans un épisode de la saison 1 de Star Trek: Enterprise.
Son personnage de Odo est très apprécié par les fans de Star Trek et René Auberjonois a toujours reçu un accueil très remarqué lors de ses apparitions dans les conventions.

Il aimait vendre des autographes lors des congrès de fans de Star Trek pour reverser les profits à des organisations caritatives, telles que Médecins sans frontières.
« J’ai eu ma part de succès et ma part de bides. Mais rien n’a jamais été aussi fort. Deep Space Nine est vraiment au-delà de tout ce que j’ai connu », avait-il déclaré pour commenter sa longue carrière.

William Shatner a déclarer à l'annonce de son décès : « Résumer sa vie dans un tweet est presque impossible. À Judith, Tessa & Remy je vous envoie mon amour et ma force. Je vous garderai dans mes pensées et me souviendrai d’une amitié merveilleuse avec René. »

George Takei : « C’est une terrible perte. (…) C’était un homme merveilleux, soucieux des autres et intelligent. »

Armin Shimerman : « C’est avec un grand chagrin et une grande perte que je partage avec vous le décès du très cher René Auberjonois. Son dernier message pour moi était intitulé "N’oubliez pas..." Je sais que moi, et tous ceux qui l’ont connu ne l’oublieront jamais. Le monde semble visiblement plus vide maintenant. Je l’aimais. »

Nana Visitor : « J'aime et je respecte Rene plus que je ne pourrais le dire à l'instant. Cette belle âme. Mon coeur. Oh. »

Un grand monsieur de la saga Star Trek a rejoint les étoiles...

Biographie de Odo :

Ce métamorphe, qui ignore tout de ses origines pendant une grande partie de son existence, a été découvert dans la Ceinture de Denorios, à proximité de Bajor, en 2358 et représente tout d’abord une énigme pour ceux qui l’ont recueilli, lesquels ne voient initialement en lui qu’une masse informe de « bouillon » organique étrangement capable de réactions. Il passe donc plusieurs années à l’Institut Bajoran des Sciences où il est notamment étudié par le docteur Mora Pol, qui lui apprend à évoluer parmi les représentants d’une société peuplée d'humanoïdes en adoptant une forme qui se rapproche autant que possible de la leur. Odo considère d’ailleurs plus ou moins le docteur Mora comme son père malgré la froideur teintée de pragmatisme et la cruauté involontaire du scientifique, lequel privilégie les expériences et oublie le plus souvent de manifester quelque sentiment que ce soit envers son protégé, qui conduisent finalement le métamorphe à entrer en conflit avec ceux qui prenaient jusqu’alors soin de lui et à quitter l’Institut.

Confronté à une société bajorane dans laquelle il n’a pas vraiment trouvé sa place et aux forces d’occupation cardassiennes pour lesquelles il représente une forme de vie totalement négligeable, il leur doit d’ailleurs le quolibet qui deviendra son nom et qui constitue la première partie du terme cardassien « odo’ital » pouvant se traduire par « rien », Odo se retrouve sur la station orbitale minière Terok Nor en 2365 et y exerce d’abord de façon informelle un rôle d’arbitre dans les affaires mettant en cause les Bajorans qui vivent sur place. En 2365, il est ainsi chargé par Gul Dukat d'enquêter sur l’assassinat du pharmacien bajoran Vaatrik. Si ses investigations conduisent à innocenter la Bajorane Kira Nerys, elles impressionnent le Préfet cardassien au point que ce dernier le nomme officiellement chef de la sécurité.

En 2366, il est même élevé au rang d’homme de loi et habilité à siéger dans les tribunaux de Cardassia.

Lorsque la station, bientôt rebaptisée Deep Space Nine, est abandonnée par les Cardassiens en 2369 et administrée par les Bajorans en attendant l’arrivée d’un détachement de Starfleet, Odo, qui n’a jamais trahi la confiance que les natifs de Bajor plaçaient en lui, n’est nullement accusé de collaboration avec l’ennemi et se voit au contraire confirmé dans ses fonctions de chef de la sécurité, ou constable. Il travaille dès lors sous les ordres du commandeur Benjamin Sisko et sous ceux du major Kira Nerys, son dégoût pour la violence et le refus de porter une arme qui en découle, ne l’empêchant nullement de se montrer aussi efficace que possible.

En tant que constable, Odo est chargé de maintenir l'ordre sur DS9, à ce sujet il est le meilleur ennemi de Quark, propriétaire Ferengi du bar : Chez Quark et contrebandier notable. Odo a toujours un oeil sur les activités de Quark, ce qui lui permet d'emprisonner les partenaires commerciaux peux recommandables du Ferengi. Odo n'a jamais mis un terme aux activités frauduleuses de Quark, il préfère le laisser faire ses manigances et intervenir si besoin. Connaissant très bien Quark, Odo sait toujours ce qu'il se trame de louche sur la station, ce qui explique son attitude envers le Ferengi.

Odo est un officier très apprécié des ses autres collègues, notamment du capitaine Sisko, pour son efficacité, son professionnalisme et son impartialité.

Sur le plan personnel et sentimental, son état physique particulier et l’obligation dans laquelle il se trouve de retourner à sa forme liquide initiale toutes les 16 heures freinent considérablement le chef de la sécurité de DS9 dans sa recherche d’une compagne. En 2369, il connaît pourtant des moments d’intimité aussi inattendus que précieux en compagnie de l’ambassadeur Lwaxana Troi lorsque la Bétazoïde se trouve bloquée en sa seule compagnie dans un ascenseur de la station et qu’elle finit par le « recueillir » contre elle au moment où il est contraint de se liquéfier. Il épouse d’ailleurs Madame Troi en 2372, même si le seul objectif déclaré de ce mariage blanc réside dans la possibilité ainsi offerte à la diplomate bétazoïde d’échapper à sa récente union avec le Tavnien Jeyal, qui souhaitait lui confisquer l’enfant qu’il avait conçu avec elle. Toujours en 2372, Odo, qui s’est aperçu l’année précédente de son attirance envers le major Kira, se rend compte que ses émotions naissantes ne sont pas sans conséquence sur son travail et décide de les mettre en sommeil. En 2373, il rencontre en revanche brièvement Arissa, une Idanienne travaillant sous couverture pour les services de renseignement de sa planète, qui lui permet de connaître sa première expérience sexuelle avec une humanoïde. À la fin de la même année, le constable métamorphe ne parvient plus à dissimuler ses sentiments envers Kira Nerys. Il doit toutefois attendre 2374 pour que ceux-ci s'avèrent réciproques et pour que leur relation devienne « officielle ».

Odo découvre en 2371 qu’il appartient en fait au peuple des Fondateurs, également surnommés Korrigans, Changelings ou Changeants, du Dominion, qui règnent sur la majeure partie du Quadrant Gamma, est qu’il est issu comme tous ses semblables du « Grand Lien », une masse liquide stagnant sur une planète sans soleil au sein de la nébuleuse d’Omarion. Odo se trouve être l’un des 100 « enfants » Changeants envoyés aussi loin que possible dans l’espace plusieurs dizaines d’années auparavant afin d’engranger un maximum d’informations sur le reste de la galaxie et de revenir ultérieurement en faire part aux leurs.

Cette même année est à la fois pour le constable Odo celle des réponses et celle des doutes. S'il rencontre pour la première fois ses semblables, il ne tarde pas en effet à découvrir qu'ils s'apprêtent à plonger la galaxie dans l’un des conflits les plus importants de son Histoire. Ayant choisi son camp dès le début de la guerre qui ne tarde pas à débuter, le chef de la sécurité de DS9 reste toutefois fidèle à la Fédération et aux Bajorans, quitte à se couper de son peuple d’origine. Il va même jusqu’à tuer accidentellement un autre Fondateur infiltré à bord de l'U.S.S. Defiant et se voit jugé et condamné pour cet acte un an plus tard par le Grand Lien, qui fait de lui un humanoïde à part entière en lui retirant ses pouvoirs de transformation. En 2373, il les récupère toutefois grâce à l’enfant Changeant qu’il recueille et dont il tente de s’occuper avec l’aide du docteur Mora Pol. Avant de s’éteindre, son protégé lui offre en effet sa propre capacité à adopter les formes et les textures les plus variées.

Tandis que les hostilités semblent devoir toucher à leur fin en 2375, Odo n’échappe pas à la maladie qui décime les maîtres du Dominion mise au point par la Section 31. Lorsqu’il en triomphe grâce à l’antidote mis au point par le docteur Julian Bashir, il se voit cependant confier des responsabilités auxquelles il ne s’était pas réellement préparé. La représentante des Fondateurs accepte en effet d’être jugée pour ses actes belliqueux à la seule condition que le constable quitte les fonctions qu’il occupe et qu'il prenne sa place à la tête du Grand Lien, à charge pour lui d’apprendre aux êtres qui le composent comment vivre en paix avec les autres peuples.

Au terme de plusieurs années de guerre, Odo quitte donc l'espace bajoran pour la nébuleuse d'Omarion où sa compagne Kira Nerys le laisse afin qu'il accomplisse sa destinée.

Sources : Wikipédia, Memory-Alpha et Le Monde.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload