Anniversaire du premier baiser interracial à la télévision américaine

C'est un jour particulier qui est ancré dans les esprits de tous les Américains : le premier baiser interracial à la télévision américaine.

En effet, le 22 novembre 1968 est diffusé l'épisode 10 de la saison 3 de Star Trek The Original Series : "Les Descendants" (Plato's Stepchildren en VO).

Dans cet épisode, l'Enterprise reçoit un appel de détresse de la planète Platonius dont les habitants qui y vivent sont similaires à la civilisation terrienne de la Grèce Antique. Ils sont dotés de pouvoirs psychiques et se disent de la philosophie de Platon.
Parmen, l'un des habitants de la planète est blessé. Le Docteur McCoy, Monsieur Spock et le Capitaine Kirk sont téléportés afin de le soigner. Lorsque Parmen décide de garder McCoy en tant que médecin officiel de Platonius, ce dernier refuse de rester à tout jamais sur la planète. Le platonien use donc de ses pouvoirs en torturant les officiers de la Fédération. Parmen, voulant voir des femmes humaines, utilise à nouveau ses pouvoirs pour faire venir deux femmes, à savoir Uhura et Christine Chapel. S'en suit alors une sorte d'amusement pour le platonien qui va jusqu'à forcer Kirk et Spock à embrasser les jeunes femmes.

C'est par cet épisode que l'on aperçoit, pour la première fois à la télévision américaine, un échange de baiser entre un homme blanc et une femme afro-américaine. Le contexte social de l'époque est encore difficile un an après la fin officielle de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Beaucoup d'Américains sont encore opposés à la présence générale de la population noire.

Gene Roddenberry, papa de la première série et grand visionnaire, souhaitait partager son opinion quant à l'acceptation des afro-américains dans la société américaine. De manière indirecte en collaboration avec les acteurs ainsi que la production, ils décident de faire embrasser Nichelle Nichols et William Shatner. Il s'agirait donc du tout premier baiser entre une femme noire et un homme blanc à la télévision américaine, de l'inédit.

Roddenberry était déjà connu pour avoir fait des choix scénaristiques afin de promouvoir un futur utopiste qui était radicalement différent de la fin des années 60 où le racisme, la misogynie et le patriarcat étaient bien trop présents.
De fait, on peut noter les remarques notables sur le choix du personnage féminin de Numéro Un, le premier-officier de l'Enterprise sous les ordres de Kirk. À l'époque, les femmes n'étaient pas admises sur la passerelle des navires ou des sous-marins. Ce choix, y compris celui de Nyota Uhura, explique un futur où les femmes sont autant admises que les hommes sur la passerelle, voire même à seconder le capitaine.

On remarquera également, dès les débuts de la série, la présence d'un officier d'origine russe et un officier d'origine japonaise - respectivement Pavel Chekov et Hikaru Sulu - ainsi que Nyota Uhura, femme noire kenyane, et Monsieur Spock, un Vulcain. La diversité sur la passerelle de l'Enterprise montre à l'époque que le racisme n'existe plus et que tout le monde est admis. C'est une vision qui a toujours été le maître-mot de Gene Roddenberry, et qui l'est encore de nos jours.

Récemment, dans Star Trek: Discovery, nous avons eu le premier échange de baisers entre hommes ouvertement homosexuels dans une série Star Trek. En effet, précédemment dans Star Trek: Deep Space Nine, on considère le baiser de Jadzia Dax (Terry Farrell) et de Lenara Kahn (Susanna Thompson) n'étant pas comme homosexuel car il s'agit en vérité d'un acte plus complexe lié au passé des symbiotes de Dax et Kahn. L'hôte précédent Torias Dax de sexe masculin, était marié avec l'hôte précédent Nilani Kahn de sexe féminin. De fait, Torias et Nilani était un couple hétérosexuel. Cependant, le changement des hôtes au fil du temps diffère car Dax est désormais dans un hôte féminin et Kahn est à nouveau dans un hôte féminin. Lorsque les deux hôtes se rencontrent, ils comprennent que les symbiotes sont tombés amoureux des années auparavant et étaient même mariés. Ainsi, les sentiments toujours ancrés au sein des symbiotes, Dax et Kahn s'embrassent à nouveau, chose pourtant interdite chez les Trill hôtes. Cet épisode a créé de vifs remarques quant au caractère presqu'homosexuel vis-à-vis d'un baiser entre deux personnes de même sexe. Dans les années 90, l'homosexualité était encore sujette à un tabou extrême.

 

À gauche : Paul Stamets et Hugh Culber respectivement dans Star Trek:Discovery.

À droite : Lenara Kahn et Jadzia Dax respectivement dans Star Trek: Deep Space Nine.

 

Sources : Wikipédia et Memory-Alpha.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload