Anniversaire de Sir Patrick Stewart

 

Aujourd'hui 13 juillet, nous souhaitons un très joyeux anniversaire à Sir Patrick Stewart, alias le plus français des capitaines de Starfleet : Jean-Luc Picard, qui fête ses 79 ans !


Patrick Stewart né le 13 juillet 1940 à Mirfield Yorkshire de l'Ouest, est un acteur britannique.
Le théâtre est au centre de la vie de cet acteur. Il débute à l’âge de neuf ans dans le rôle de Tom of Towngate et lorsqu'il entre au collège à l'âge de 12 ans, il persévère en suivant des cours de théâtre. Après une lecture à haute voix de Shylock devant toute sa classe, son professeur lui aurait dit : « Stewart, vous avez du talent. Vous devriez faire une carrière au théâtre. »

À 15 ans, il quitte l’école et s’investit dans les productions du théâtre local. En parallèle, il écrit dans un quotidien mais son employeur le met rapidement en demeure de choisir entre le théâtre et le journalisme. Il démissionne donc pour se consacrer exclusivement à sa carrière d’acteur.

Patrick Stewart a 17 ans lorsqu'il s’inscrit aux cours de théâtre de l'Old Vic de Bristol. Sa calvitie naissante, il perd pratiquement tous ses cheveux dans les deux années qui suivent, ne lui pose aucun problème et il parvient au contraire à en tirer avantage puisqu'on peut le considérer comme « deux acteurs en un » (celui qui joue parfois avec une perruque et celui qui s'en passe...).

Après un passage par le Library Theatre de Manchester, il rejoint la Royal Shakespeare Company en 1966. Il joue alors aux côtés d’acteurs tels que Ben Kingsley, Ian Richardson, David Suchet et beaucoup d’autres. Parallèlement, il décroche des rôles dans des séries télévisées et téléfilms britanniques, se construisant une carrière d'acteur de télévision durant toutes les années 1970. Citons celui de Séjan dans Moi Claude empereur (1976) et celui de Claudius dans une adaptation de Hamlet pour la BBC en 1980.

Au début des années 1980, il rejoint le Royal National Theatre, tout en s'essayant cette fois au cinéma : le grand public américain le découvre dans le film d'héroic-fantasy Excalibur, de John Boorman en 1981 où il incarne Leodegran, le père de la reine Guenièvre. Il confirme cette percée dans le cinéma de genre en participant à l'adaptation de Dune par David Lynch, sortie en 1984. L'acteur y interprète le maître d'armes Gurney Halleck.

En 1987, au cours d’une conférence sur Shakespeare à l’UCSB, Stewart est remarqué pour incarner le rôle principal d'une nouvelle série télévisée.

Il est engagé pour un rôle dans Star Trek : La Nouvelle Génération, il endosse ainsi l’uniforme du capitaine Jean-Luc Picard pendant 7 ans, de 1987 à 1994, à la télévision puis dans les longs-métrages dérivés de l'univers créé par Gene Roddenberry : Star Trek VII : Générations (1994), qui réunit l'équipage de la première et de la seconde série, Star Trek VIII : Premier Contact (1996), Star Trek IX : Insurrection (1998) et Star Trek X : Nemesis (2002).

Parallèlement, il apparaît dans des téléfilms tels que Moby Dick, où il tient le rôle du célèbre capitaine Achab. Sa maison de production lui permet en outre de réaliser des projets qui lui tiennent à cœur. On le voit ainsi en Simon de Canterville dans Le Fantôme de Canterville, en John Lear dans une adaptation de la pièce de Shakespeare version "western" intitulée King of Texas et plus récemment aux côtés de Glenn Close dans un remake de Lion in Winter.

Patrick Stewart ne délaisse pas le théâtre pour autant et entre ses périodes de tournage, il retrouve volontiers les planches. En 1991, il monte ainsi sa propre adaptation du Conte de Noël (A Christmas Carol) de Charles Dickens. Il y joue tous les personnages avec un succès tel que l’expérience est réitérée en 1992, il est alors récompensé par un Drama Desk Award, en 1994, il reçoit cette année-là le Laurence Olivier Awards, en 1996 puis en 2001 au profit des familles de victimes des attentats du 11 septembre.

En 1997, il crée la surprise en jouant Othello dans une version « inversée » (comme sur le négatif d'un cliché photographique...) de la pièce de Shakespeare. Othello devient donc un blanc dans une société noire.

En 1998, Stewart incarne par ailleurs Prospero dans une mise en scène de La Tempête de Shakespeare présentée à Broadway où il revient à partir de 2000 dans A Ride Down Mount Morgan puis Johnson over Jordan.

En 2000, il relance sa carrière en incarnant le Professeur Xavier dans le blockbuster X-Men, réalisé par Bryan Singer. Fin 2002, il joue Jean-Luc Picard une dernière fois pour le long-métrage Star Trek X : Nemesis, dixième film de la saga, réalisé par Stuart Baird.

Il se consacrera durant la décennie surtout à la saga X-Men, incarnant Picard pour des jeux-vidéos et autres déclinaisons de la franchise.

En 2003 et 2006, il conclue la trilogie avec X-Men 2 et X-Men : L'Affrontement final, sous la direction de Bryan Singer puis Brett Ratner. Parallèlement à ces engagements, le comédien revient en 2003 sur scène au Royaume-Uni pour Solness le Constructeur, une pièce d'Ibsen, avant de repartir pour New York afin d'y interpréter le rôle de Davies dans The Caretaker d’Harold Pinter aux côtés de Kyle MacLachlan, avec qui il avait déjà eu l’occasion de jouer dans Dune.

En 2004, il annonce sa décision de quitter les États-Unis, il y a vécu 18 ans, pour sa patrie d'origine tout en précisant qu'il n'a pas l'intention d'abandonner sa carrière cinématographique en Amérique du Nord.

2005 lui offre d'ailleurs l’occasion d'alterner théâtre, télévision et cinéma. Il apparaît ainsi sur les planches dans A Life at the Theatre, signe un contrat de 16 mois avec la Royal Shakespeare Company et se produit en décembre pour son désormais traditionnel Conte de Noël.

En parallèle, il accepte un rôle dans la nouvelle production de la chaîne ITV intitulée Eleventh Hour, remplace Jude Law dans la série télévisée Extras et tourne le troisième volet des X-Men pour le grand écran.

Si le studio lance en 2011 une trilogie préquelle où le personnage de Charles Xavier est repris par l'écossais James McAvoy, Stewart revient en 2013 pour le film cross-over X-Men: Days of Future Past, qui marque le retour à la saga du réalisateur Bryan Singer et dont l'action se déroule en partie dans le futur.

L'acteur participe aussi à la trilogie consacrée à Wolverine, qui retrace l'histoire du personnage incarné par Hugh Jackman : il figure ainsi au casting de X-Men Origins: Wolverine, de Gavin Hood, sorti en 2009, puis apparaît dans la scène finale de Wolverine : Le Combat de l'immortel (2013), de James Mangold. Enfin, il tient un rôle central dans l'ultime chapitre, Logan (2017). Le 25 février 2017, l'acteur annonce officiellement son départ de la franchise au terme de ce film, et donc après l'avoir incarné pendant 17 ans.

En 2015, l'acteur se distingue en tenant le premier rôle du film indépendant Match, écrit et réalisé par Stephen Belber. Il y a pour partenaires Carla Gugino et Matthew Lillard. Il joue aussi dans la comédie de fin d'année Christmas Eve, de Mitch Davis. Puis en 2016, l'acteur mène la jeune distribution de l'acclamé thriller horrifique Green Room, écrit et réalisé par Jeremy Saulnier. L'année suivante, il revient à un cinéma plus classique en partageant l'affiche de la comédie dramatique indépendante The Wilde Wedding avec Glenn Close et John Malkovich.

En janvier 2015, le comédien déclare également qu'il serait éventuellement prêt à reprendre le rôle de Jean-Luc Picard aux côtés des autres acteurs de Star Trek : La Nouvelle Génération pour un nouveau film à condition d'être encore en âge, au moment des prises de vue, de jouer quelques scènes d'action. En décembre 2017, il indique être prêt à reprendre son rôle dans un film de la saga sous la direction de Quentin Tarantino.

Le 4 août 2018, il annonce officiellement qu'il va reprendre le rôle du personnage de Picard dans une nouvelle série Star Trek, intitulée Star Trek: Picard et qui sera diffusée fin 2019.

Il s'investit aussi dans une nouvelle franchise hollywoodienne, en rejoignant la distribution du film d'action Charlie's Angels, qui se déroule dans la continuité de la série de films Charlie's Angels et de la série culte des années 1980 de Drôles de dames. Le long-métrage réalisé et co-écrit par Elizabeth Banks est mené par un trio de jeunes actrices : Kristen Stewart, Naomi Scott et Ella Balinska. Il interprétera le rôle de Bosley, le film est prévu au cinéma pour le 30 octobre 2019.

En 2001, il est nommé Officier de l’Ordre de l’Empire britannique, il est fait chevalier le 31 décembre 2009 et porte, en tant que citoyen britannique, le titre de Sir à la suite de son anoblissement par la reine.

Biographie de Jean-Luc Picard :

Jean-Luc Picard est un officier de Starfleet renommé au 24ème siècle. Il fut notamment le capitaine de l'U.S.S. Stargazer NCC-2893 entre 2333 et 2355, de l'U.S.S. Enterprise NCC-1701-D entre 2364 et 2371 et de l'U.S.S. Enterprise NCC-1701-E à partir de 2372. Il établit le contact avec de nombreuses cultures : les Ferengis, les Borgs ou encore le Continuum Q...

Jean-Luc Picard est un humain né sur Terre à La Barre, en Haute-Saône - région Bourgogne-Franche-Comté, en France le 13 juillet 2305. Ses parents Maurice et Yvette Picard (née Gessard), qui y exerçaient la profession de viticulteurs, sont tous deux décédés en laissant la gestion de leur propriété à Robert, leur fils aîné.

Personnage éclectique dès son enfance puis son adolescence, le cadet des Picard adore la lecture, la peinture et l’observation des poissons exotiques. Il pratique très tôt l’escrime aussi bien que l’équitation et se passionne également pour l’archéologie, qu’il songe un temps à pratiquer de façon professionnelle, pour le théâtre, pour l’astrophysique et plus accessoirement pour la viticulture, entretenant ainsi un lien plus étroit qu’il n’y paraît avec ses racines familiales.

Après avoir échoué une première fois lors des tests d’entrée à l’académie de Starfleet, Jean-Luc Picard devient cadet l’année suivante, en 2323, à l’âge de 18 ans. Il remporte la même année le marathon de l’Académie sur Danula II. Dans l'épisode The First Duty, on apprend que la carrière de Picard est sérieusement compromise par un incident à l'Académie, sans que la nature exacte du problème soit révélée. C'est Boothby, le jardinier du centre de formation, qui l'aide à se sortir de cette mauvaise passe. Picard se voit promu enseigne en 2327.

Affecté à la base stellaire Earhart la même année, Picard y est la victime la plus sérieuse d’une rixe contre trois Nausicaans et doit subir d’urgence une transplantation cardiaque, il possède dès lors un cœur artificiel. Devenu lieutenant, il a l’occasion de se distinguer lorsqu’il dirige avec succès une équipe chargée de secourir un émissaire de la Fédération en danger sur Milika III. C’est à cette époque qu’il assiste au mariage de Spock, fils de Sarek.

Navigant à bord de l'U.S.S. Stargazer lors du décès soudain de son capitaine en 2333, il sauve le bâtiment dont il se voit bientôt officiellement confier le commandement, ce qui fait temporairement de lui le plus jeune capitaine de l’histoire de la flotte. Durant la période au cours de laquelle il commande ce navire entre 2333 et 2355, le jeune officier ne peut cependant éviter la mort de son ami Jack Crusher, lieutenant sous ses ordres, lors d’une mission au sol dont il avait lui-même pris la tête. Il voit ensuite son vaisseau à moitié détruit par un maraudeur Ferengi dans le système de Maxia Zeta. Le Stargazer doit être abandonné par son équipage, qui reste dix semaines à bord des navettes et des capsules de sauvetage du bâtiment avant d’être secouru. Revenu sur Terre, Jean-Luc Picard est traduit devant une cour martiale présidée par le procureur Phillipa Louvois pour la perte du navire dont il avait la charge. Au regard de ses états de service, il est cependant relaxé et maintenu dans les rangs de Starfleet, organisation au sein de laquelle il conserve en outre son grade de capitaine.

Cet épisode ne l’empêche donc nullement de se voir confier huit ans plus tard par l’amiral Norah Satie le commandement de l’Enterprise-D, de classe Galaxy, vaisseau amiral de la flotte de la Fédération. Picard découvre ainsi son nouveau vaisseau en 2363. Entre 2364 et 2371, il en assume le commandement avec courage, brio et loyauté. Sa fidélité aux idéaux de Starfleet comme à ceux de la Fédération ne trouve en effet sa limite que dans de rares cas, le capitaine de l’Enterprise agissant alors en fonction d’un profond sens moral et prenant les décisions qui s’imposent avec une remarquable équité.

Sur le plan personnel, l'existence de Jean-Luc Picard est toutefois ponctuée de plusieurs drames. À la tête du vignoble familial depuis la mort de leur père, Robert, son frère aîné, disparaît ainsi en 2371 dans l’incendie de la propriété de La Barre en même temps que son fils unique René, âgé de sept ans lorsque son oncle l'avait rencontré pour la première fois en 2367, l’enfant avait alors avoué que son rêve le plus cher était de commander un jour à son tour un vaisseau de Starfleet. Marie, la veuve de Robert, représente donc dès lors la seule famille du capitaine.

Picard est en effet officiellement célibataire même s'il s'est « virtuellement » marié à trois reprises. Au cours de l’existence dont les habitants disparus de Kataan lui ont donné la mémoire en 2368, il devient d'abord le mari d’Eline sous le nom de Kamin, et devient père d'une fille et d'un fils, Méribor et Batai. Dans la vision que lui procure Q d’un futur possible en 2397, il épouse le docteur Beverly Crusher dont il divorce par la suite. Au sein du Nexus enfin, il se découvre uni à une femme aussi idéale que totalement irréelle. De même qu’il n’a jamais été véritablement marié, Jean-Luc Picard n’a en réalité aucun enfant. À la fin de l’année 2370, il croit être le père d’un jeune homme du nom de Jason Vigo, dont il a effectivement « connu » la mère plusieurs années auparavant, mais cette paternité s’avère en fin de compte n’être qu’un leurre savamment préparé par le Ferengi Bok. Quant au Nexus, il procure en 2371 au capitaine de l’Enterprise la vision de cinq enfants supposés être les siens.

Le Français a en revanche connu de multiples relations sentimentales. De l’enseigne Marta Batanides à Janice, future épouse du docteur Manheim, de Miranda Vigo, qui deviendra la mère du fameux Jason, au procureur Phillipa Louvois, de l’archéologue Vash, au lieutenant-commander Neela Daren et de Lily Sloane, la jeune et jolie assistante de Zefram Cochrane, à Anij du peuple Ba’ku, sans oublier toutes celles qui l’ont poursuivi de leurs assiduités, l’ambassadrice Lwaxana Troi en tête, ou qui se contentent d’entretenir avec lui une tendre amitié, ce qui est le cas du docteur Beverly Crusher, le succès du fringant capitaine auprès de la gent féminine ne s’est jamais démenti.

Bien qu'il ait perdu l’Enterprise-D sur Véridian III l’année précédente, Picard se voit confier le commandement du tout nouvel U.S.S. Enterprise-E de Classe Sovereign en 2372.

À l'encontre des ordres qui lui ont été donnés, Picard intervient en 2373 dans la bataille qui fait rage entre plusieurs vaisseaux de Starfleet et les Borgs. Il n'a en effet jamais pardonné à ces derniers l’assimilation qu’ils lui ont fait subir en 2367, après lui avoir donné le nom de « Locutus », ils l’avaient en effet contraint à mener contre son propre camp l’offensive lors de la bataille de Wolf 359 et à causer, sans en avoir conscience, la disparition de 39 vaisseaux de Starfleet ainsi que la mort de 10 000 personnes. Picard souhaite se venger des représentants les plus belliqueux du collectif lorsque ceux-ci rallient la Terre du XXIème siècle. L’équipage du nouvel Enterprise intervient finalement afin d’empêcher la destruction par les Borgs de la base d’où Zefram Cochrane s’apprête à lancer la fusée qui doit établir le « Premier Contact » historique entre les Terriens et les Vulcains. Jean-Luc Picard doit parallèlement lutter contre une tentative d’assimilation de la totalité de son équipage dirigée par la sulfureuse reine des Borgs. Cette dernière, dont il avait furtivement ressenti l’influence en 2367, lui propose en effet de redevenir Locutus et de s’allier à elle afin de dominer l’univers. Le capitaine parvient toutefois à triompher même s'il perd au passage de nombreux hommes et si son navire subit d’importants dégâts matériels.

En 2375, il est ensuite amené à se rendre sur la planète Ba’ku dont les habitants viennent de découvrir, suite à l’intervention de Data, les observateurs de la Fédération qui les étudiaient jusqu’alors à leur insu. Ce contact permet en fait de mettre au jour une conspiration ourdie par l’amiral Dougherty et par ses alliés Son’a, désireux de s’emparer du secret de la jeunesse éternelle détenu par le peuple Ba’ku. Jean-Luc Picard prend dès lors fait et cause pour cette même ethnie, qu’il défend malgré les mises en garde de sa hiérarchie,en l'occurrence représentée par Dougherty, jusqu’à la victoire finale.

En 2379, c'est contre son propre clone, créé par les Romuliens plusieurs dizaines d'années auparavant et relégué sur la planète Remus, nommé Shinzon, qu'il doit se battre et cet affrontement est le dernier qu'il mène en compagnie de son équipage habituel. Le commander William T. Riker et la conseillère Deanna Troi quittent en effet l’Enterprise-E au terme de cette mission pour embarquer sur l'U.S.S. Titan tandis que le commandeur Data disparaît dans l'explosion du vaisseau-amiral ennemi.

Jean-Luc Picard incarne à merveille les idéaux de Starfleet et de la Fédération, c'est un capitaine valeureux et respecté, préférant toujours utiliser la diplomatie pour résoudre des conflits mais n'hésitant pas à utiliser la force si nécessaire.

D'origine française, il n'oublie jamais ses racines, il est un grand amateur de Berlioz, de littérature française et bien évidemment de vin, il lui arrive même de jurer en français !
Jean-Luc Picard est très attaché à sa famille comme le prouve l'album de la famille Picard qu'il conserve dans son bureau, on y apprend que la famille remonte au-moins à Charlemagne au VIIIème siècle.
L'histoire des Picard incluait des personnalités illustres, comme celui qui a gagné un Prix Nobel de chimie, celui qui a commandé un navire français lors de la bataille de Trafalgar, celui qui s'est lancé en politique au XXème siècle en soutenant l'UDF et le RPR ou ceux qui ont établi les premières colonies martiennes.
Au 24ème siècle, Jean-Luc Picard fut le premier de la famille à quitter le Système Solaire.
Les vignobles de Picard situés à La Barre, en France, sont connus pour leur production de vins, notamment les cuvées Château Picard et Château La Barre.

Voici une citation qui résume bien le capitaine Picard :

« Capitaine Picard, vous qui avez le cœur d'un explorateur et l'âme d'un poète... » Natasha Yar.

Fin 2019 sortira la nouvelle série Star Trek: Picard, qui se déroulera en 2399, 20 ans après les évènements de Star Trek X : Nemesis. On y retrouvera un Jean-Luc Picard en retraite, retiré dans son vignoble bourguignon suite à la destruction de Romulus en 2387. Mais le destin en décidera autrement, l'histoire liant Jean-Luc Picard et Starfleet étant loin d'être terminée...

Sources : Wikipédia et Memory-Alpha.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload