Anniversaire de Jason Isaacs

 

Aujourd'hui, 6 juin, nous souhaitons un très joyeux anniversaire à Jason Isaacs, alias le capitaine Gabriel Lorca dans Star Trek Discovery, qui fête ses 56 ans.

Jason Isaacs est né en 1963 à Liverpool, dans le Merseyside, de parents juifs. Troisième des quatre fils de la famille Isaacs, il passe son enfance étroitement liée à la communauté juive de Liverpudlians, fondée par ses grands-parents originaires de l'Europe de l'Est, et est inscrit dans une école juive ainsi qu'un heder. Lorsqu'il a 11 ans, sa famille déménage dans le nord-ouest de Londres et il est alors scolarisé dans l'école pour garçons de Haberdashers' Aske à Elstree, avec le critique de cinéma Mark Kermode. Isaacs décrit son enfance comme une « préparation » pour les rôles de méchants qu'il a régulièrement interprété par la suite.

À l'instar de ses frères, qui sont devenus respectivement médecin, avocat et comptable, Isaacs étudie à l'université de Bristol de 1982 à 1985. Cependant, il est plus attiré par la comédie et devient activement impliqué dans l'école de théâtre de l'université, jouant dans plus de 30 pièces, et il participe chaque été à l'Edinburgh Fringe Festival, d'abord avec la Bristol University puis avec la National Student Drama Company. Après Bristol, il entre en 1985 à la Central School of Speech and Drama de Londres, dont il sort diplômé en 1987.

Presque directement après son diplôme, Jason Isaacs apparaît au théâtre et à la télévision. Il fait ses premières armes au cinéma en apparaissant aux côtés de Jeff Goldblum et Emma Thompson dans la comédie romantique The Tall Guy de Mel Smith en 1989, mais reste initialement connu au Royaume-Uni comme un acteur de télévision, en raison de son rôle dans deux saisons de la série télévisée d'ITV Capital City (1989-1990). Il apparaît aussi dans d'autres séries en tant qu'invité, comme Taggart, Inspecteur Morse (Inspector Morse) en 1992.

Au théâtre, il interprète en 1993 l'intérimaire gay et juif Louis Ironson dans la pièce de Tony Kushner, gagnant du prix Pulitzer, Angels in America: A Gay Fantasia on National Themes au Royal National Theatre. Pour son audition, il dit aux producteurs : « D'habitude, je joue tous ces mecs et ces voyous, des personnages durs et complexes. Dans la vraie vie, je suis un imbécile juif soumis et névrosé. Est-ce que je ne peux pas jouer cela pour une fois ? »

En 1994 débute une fructueuse collaboration entre l'acteur et le cinéaste Paul W. S. Anderson, qui le dirige à quatre reprises : Shopping (1994), Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà (Event Horizon, 1997), Soldier (1998) et Resident Evil (2002). En 1998, à la suite de Event Horizon, son premier film hollywoodien, il apparaît dans le blockbuster Armageddon de Michael Bay, face à Bruce Willis.

Après son rôle de prêtre aux côtés de Julianne Moore et Ralph Fiennes dans l'adaptation du roman de Graham Greene, La Fin d'une liaison (The End of the Affair, 1999) par Neil Jordan, Isaacs endosse à nouveau le rôle d'un prêtre charismatique dans la mini-série Le Dernier Parrain 2 (The Last Don 2), adaptée du roman de Mario Puzo.

En 2000, le visage et le regard d'acier de Jason Isaacs deviennent familiers aux yeux du grand public grâce au film The Patriot, dans lequel il campe face à Mel Gibson le colonel William Tavington, personnage inspiré du colonel Banastre Tarleton, à la tête des Gardes dragons pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis. Pour ce rôle mémorable d'officier sadique et cruel, il est nommé au London Film Critics Circle pour l'Award de l'acteur de l'année dans un second rôle, et a été comparé par certains critiques au rôle de l'officier nazi Amon Göth interprété par Ralph Fiennes dans La Liste de Schindler (Schindler's List, 1993).

Risquant de subir un « stéréotypage » et d'être uniquement reconnu comme un acteur de méchant, Isaacs change de voie et apparaît dans la comédie dramatique Sweet November (2001), avec Charlize Theron et Keanu Reeves, dans le rôle d'un drag queen.

Paraissant à la fois séducteur et hautain, il se montre à l'aise dans les rôles d'officier, comme en témoignent ses prestations dans La Chute du faucon noir (Black Hawk Down, 2002) de Ridley Scott et Windtalkers : Les Messagers du vent (Windtalkers) de John Woo.

De 2002 à 2011, Jason Isaacs participe à la série de films adaptés des romans de Harry Potter, dans le rôle du père de Drago, Lucius Malefoy, décrit dans les romans comme un homme grand aux longs cheveux blonds, avec un teint pâle, un nez pointu et des yeux gris et froids, correspondant largement aux traits physiques de Isaacs, qui doit simplement porter une « perruque de Paris Hilton » pour parfaire sa ressemblance avec le personnage. Il apparaît dans cinq des huit films de la franchise, Harry Potter et la Chambre des secrets (2002), Harry Potter et la Coupe de feu (2005), Harry Potter et l'Ordre du phénix (2007) et Harry Potter et les Reliques de la Mort - 1re et 2e parties (2010 et 2011) et en caméo dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (2009).

En 2012, il interprète le rôle de l'inspecteur Michael Britten dans la série Awake, dont il est producteur. De 2011 à 2013, il joue également le rôle du détective privé Jackson Brodie dans Jackson Brodie, détective privé, pour lequel il a été récompensé par un BAFTA Award, dans la catégorie des mini-séries.

Le 7 mars 2017, CBS annonce que Jason Isaacs tiendra le rôle principal du capitaine Lorca dans la saison 1 de sa nouvelle série télévisée Star Trek Discovery

On a pu le voir également en 2017 dans la comédie satyrique britannique La mort de Stalinedans le rôle du maréchal Joukov.

Biographie de Gabriel Lorca :


Gabriel Lorca était un officier humain de Starfleet au 23ème siècle. Il fut l’officier commandant du vaisseau de la Fédération, l’U.S.S. Buran NCC-1422. Au 22ème siècle, la famille de Lorca gérait une société de production de biscuits chinois. Adulte, Lorca en consommait régulièrement dans son bureau. Avant 2255, Lorca devint l’officier commandant de l’U.S.S. Buran. Il entretient une relation amoureuse avec l'amirale Katrina Cornwell. 
En 2255, il fut accidentellement échangé avec son alter-ego de l'univers-miroir.

Prenant la place de son double Lorca-miroir, il assuma le commandement du Buran au début de la guerre contre les Klingons en 2256. Suite à la capture de son vaisseau par l'ennemi, il préféra activer l'auto-destruction du vaisseau que de laisser l'équipage capturé et torturé par les Klingons, celui qui permettait aussi de supprimer des témoins qui auraient pu le démasquer.

Plus tard en 2256, il fut nommé capitaine de l'U.S.S. Discovery NCC-1031, vaisseau expérimental équipé d'un moteur sporique. 

Sous son commandement, le Discovery porta secours à une navette pénitentiaire en détresse transportant Michael Burnham et d’autres prisonniers. Burnham l’accusa par la suite d’avoir organisé cet "accident" de façon à la recruter conformément au Règlement de Starfleet 13982, ce que Lorca ne confirma pas mais ne nia pas non plus.

Peu de temps après, Lorca fit pression sur Paul Stamets et son équipe pour que le moteur sporique soit opérationnel et permette au Discovery de porter secours à la colonie minière de Corvan II, attaquée par les Klingons.

Après plusieurs mois d'opérations réussies à l'aide du moteur sporique, Lorca fut appelé à une conférence avec plusieurs hauts gradés de Starfleet, dont l'amirale Katrina Cornwell. En dépit de ses protestations, Lorca reçut l'ordre de cesser les attaques éclair à l'aide du moteur sporique afin d'éviter que cet atout ne tombe aux mains de l'ennemi. En privé, Cornwell s'inquiéta de l'attitude autocratique de Lorca et de la mauvaise réputation qu'il était en train d'acquérir au sein de Starfleet à cause de ses décisions, notamment le fait d'avoir intégré Burnham à son équipage.

Au retour de cette conférence, sa navette fut attaquée par les Klingons. Capturé, Lorca fut transporté sur le vaisseau prison de L'Rell où il fut torturé par cette dernière. C'est là qu'il rencontra Harry Mudd et Ash Tyler. Lorca parvint à s'enfuir avec Tyler, mais décida d'abandonner Mudd à son sort après avoir découvert qu'il tuyautait les Klingons. 

Le capitaine Lorca continua ses missions avec succès. Lorsque l'occasion se présenta à lui, il trafiqua le moteur sporique pour que le Discovery se retrouve projetté dans son univers, l'univers miroir.

Suite à cela, l'équipage découvrit la vérité à son sujet, en fait Gabriel Lorca miroir était le capitaine de l'I.S.S. Buran, il tenta un coup d'état contre l'impératrice Georgiou qui dirigeait le gigantesque Empire Terrien. Ayant échoué, son vaisseau fut pris dans un orage ionique et lors d'une téléportation, il se retrouva dans notre univers.

Étant revenu dans son univers, Lorca tenta à nouveau un coup d'état contre l'impératrice, mais grâce à l'intervention de Micheal Burnham et de l'équipage du Discovery, il échoua. Finalement, Gabriel Lorca fut tué par l'impératrice Georgiou.

Il est très probable que le capitaine Lorca de notre univers soit mort également, car comme le note l'amirale Cornwell au retour du Discovery dans notre univers, il est impossible pour un officier de Starfleet de survivre dans un univers hostile dirigé par l'Empire Terrien.


Sources : Wikipédia et Memory Alpha.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload