Anniversaire de Star Trek X : Nemesis

 

Le 13 décembre 2002 sortait sur les écrans Star Trek X : Nemesis réalisé par Stuart Baird. Voici le synopsis du film :

 

En 2379, tous les membres du sénat impérial romulien, réunis dans leur rotonde, sont assassinés par un rayonnement qui les transforme en pierre.
En Alaska, Deanna Troi et William Riker se marient en présence du capitaine Jean-Luc Picard et de ses collègues officiers. Une fois la première partie des réjouissances terminée, l'Enterprise NCC-1701-E fait route vers Betazed, où doit se dérouler la suite des festivités. Mais durant ce voyage, le vaisseau détecte un signal positronique multiple émis sur la planète Kolarus III. Parvenu sur place, le capitaine Picard découvre les éléments d'un androïde de type Soong, qui s'avère un prototype antérieur à la création de Data et qui porte d'ailleurs le nom de Proto.
De retour à bord de son navire, le capitaine Picard reçoit un message prioritaire du haut commandement de Starfleet qui le contraint à se rendre sur Romulus, planète capitale de l'Empire Stellaire Romulien, pour négocier les termes d'un nouveau traité avec Shinzon, le nouveau Preator (ndlr : dirigeant) de l'Empire.
L'Enterprise change donc une nouvelle fois de cap pour gagner l'espace romulien, où un vaisseau ne tarde pas à se désocculter. Il s'agit du Scimitar, nouveau fer de lance de la flotte impériale grâce auquel Shinzon a achevé d'asseoir son pouvoir sur les Romuliens.
Le capitaine Picard et ses principaux officiers se téléportent à bord afin de répondre à l'invitation du vice-roi rémien (lui-même aux ordres de Shinzon), pour découvrir que le nouveau Preator est un humain. Il s'agit en fait du clone de Picard, que les Romuliens avaient initialement prévu de substituer au véritable capitaine de Starfleet afin de saper la Fédération de l'intérieur. Ce projet ayant été abandonné, Shinzon a été envoyé dans les mines de dilithium de Rémus, où l'on s'attendait à ce qu'il périsse. Mais il y a survécu grâce à celui qui est devenu son vice-roi, et la créature a fini par prendre le pouvoir sur ses créateurs.
De retour sur l'Enterprise, le capitaine tente en vain de comprendre comment il a été cloné, tandis que sur le Scimtar Shinzon semble rongé par un mal pernicieux. Créé à partir d'une séquence d'ARN incomplète, sa survie dépend en effet des cellules qu'il entend prélever sur le seul donneur entièrement compatible : Jean-Luc Picard en personne. Il ordonne que Picard soit téléporté sur son vaisseau avant d'occulter celui-ci.
Grâce à un émetteur mis au point par Geordi La Forge, Data se substitue alors à Proto, qui constituait un appât mis en place par Shinzon afin d'attirer le capitaine Picard et de rassembler des données sur l'Enterprise, lorsque celui-ci est à son tour téléporté à bord du Scimitar.
Data et Picard parviennent à s'échapper de justesse et à retourner sur l'Enterprise. Se rendant compte qu'ils ne sont pas de taille à affronter l'impressionnant vaisseau-amiral rémien, ils entreprennent de rassembler une flotte de bâtiments de Starfleet à la frontière de la Fédération de manière à arrêter Shinzon, lequel compte utiliser les mêmes radiations que celles grâce auxquelles il a tué les sénateurs romuliens pour annihiler toute vie sur Terre.
Mais Shinzon anticipe la réaction de son « modèle » : les communications sont coupées sur la passerelle de l'Enterprise et les Rémiens sont à deux doigts de remporter la victoire lorsque deux croiseurs romuliens sous les ordres du commandeur Donatra tentent de venir au secours de l'équipage de Starfleet. Le Scimitar réussit cependant à s'en débarrasser.
La situation est désespérée, mais au dernier moment le capitaine Picard lance l'Enterprise contre le Scimitar, ce qui neutralise le navire rémien.
En désespoir de cause, Shinzon décide d'utiliser l'arme avec laquelle il comptait anéantir la population terrienne sur le vaisseau Enterprise, mais Jean-Luc Picard et Data infiltrent le navire ennemi à temps pour l'en empêcher. Shinzon est tué dans l'affrontement et Data téléporte Picard à bord de l'Enterprise, avant de se sacrifier en détruisant le Scimitar.
Dans une dernière scène, Picard tente d'expliquer à Proto qui était son « frère » Data avant d'accueillir son nouvel officier en second, Will Riker ayant pour sa part accepté le commandement de l'U.S.S. Titan.

 

Le film fut le plus grand échec commercial de la saga Star Trek, pour un budget de 60 000 000 de dollars il ne rapporta que 67 178 269 de dollars.

Le scénario originel fut écrit par Brent Spiner et John Logan. Il fut refusé par Rick Berman. Ensuite, Brent Spiner, John Logan et Rick Berman écrivirent en tout trois scénarios. Le final fut accepté et le film pu être tourné.

L'idée de la mort de Data fut donnée par Brent Spiner lui-même. Il trouvait logique que son personnage meurt en se sacrifiant pour sauver l'humanité, puisque c'était pour cela qu'il avait été conçu.

Un espoir subsiste sur le fait que Data ne soit pas totalement mort, en effet il avait téléchargé sa mémoire dans Proto pour l'aider a s'améliorer et l'on constate à la fin du film que Proto commence a utiliser les souvenirs de Data.

Pour la quatrième fois dans la saga, c'est Jerry Goldsmith qui signe la musique du film.

Star Trek X est le quatrième et dernier film des aventures de l'équipage de Star Trek : La Nouvelle Génération.

 

 

Voici quelques répliques du films :

 

Durant le mariage de Riker et Troi.

Jean-Luc Picard : Le devoir. Un capitaine de vaisseau a une vie remplie de devoirs impérieux. J'ai dû commander des hommes au combat, j'ai dû négocier une paix sans condition départageant des ennemis implacables. J'ai dû représenter la Fédération lors de premières rencontres avec 27 races différentes mais rien de tout ça ne se compare avec mon devoir impérieux aujourd'hui : témoin du marié. Alors, je sais que lors d'occasions telles que celle-ci est prévu que je demeure élogieux et amusant dans mes louanges, au sujet de cette superbe union. Mais avez-vous réfléchi tous deux à ce que vous me faites subir ? Bien sûr, vous êtes ravis mais si on parlait de mes besoins ? Ce mariage est une bougre de contrariété ! Et alors que vous, vous allez vous installer tranquille sur le Titan, je vais devoir, moi, entraîner mon nouvel officier-en-second ! Vous le connaissez tous, il est tyrannique voire despotique et ne voudra jamais, jamais me permettre les missions périlleuses !

Data : C'est inscrit dans le Code capitaine. Au Chapitre numéro 12 Bis, Paragraphe 4...

Jean-Luc Picard : Monsieur Data?

Data : Capitaine ?

Jean-Luc Picard : La ferme.

Data : Oui, capitaine.

Jean-Luc Picard : Voilà bien 15 ans que j'attendais de dire ça !

Hilarité générale de l'assistance.

 

Geordi LaForge : Est-ce que vous envisagez de vous remarier ?

Guinan : Non. 23 fois ça me suffit.

Worf souffrant d'une gueule de bois, gémit la tête posée sur la table.

Guinan : Worf ? Vous vous sentez mal ?

Worf : La bière Romulienne devrait être illégale.

Geordi LaForge : Ça l'est.

 

Amiral Kathryn Janeway : Jean-Luc, ça vous dirait un voyage vers Romulus ?

Jean-Luc Picard : Avec ou sans le reste de la flotte ?

Amiral Kathryn Janeway : Une mission diplomatique. Croyez-le si vous le voulez, on nous invite. Il semblerait avoir traversé une rébellion ou un putsch, le nouveau Praetor appelé Shinzon a requis un envoyé de la Fédération.

Jean-Luc Picard : Nouveau Praetor ?

Amiral Kathryn Janeway : Janeway lève la main droite en signe d'interpellation. Il y a mieux, il est Rémien. Picard est surpris de cette nouvelle. Croyez-moi nous n'y comprenons rien non plus. C'est vous qui êtes les plus proches, alors je veux que vous écoutiez ce qu'il a à dire. Sondez ses intentions. Si leur empire devient instable, le quadrant impérial tout entier est en danger.

Jean-Luc Picard : Je peux comprendre.

Amiral Kathryn Janeway : Nous vous envoyons tous les renseignements que nous avons, mais on n'en a pas beaucoup. Aucun besoin de vous conseiller d'être prudent Jean-Luc.

Jean-Luc Picard : Aucun non.

Amiral Kathryn Janeway avec un sourire en coin : Les Son'as, les Borgs, les Romuliens... Vous semblez décrocher toutes les missions faciles.

Jean-Luc Picard : Je suis verni Amiral.

Amiral Kathryn Janeway : Espérons que le vernis tiendra. Janeway terminé.

 

Shinzon : Ma vie n'a pas de sens tant que vous êtes toujours en vie. Qu'est-ce que je suis pendant que vous existez ? Un écho ? Une ombre ?

Jean-Luc Picard : Si vous n'en avez qu'après moi, réglez ça avec moi. Cela n'a rien à voir avec mon navire et rien à voir avec la Fédération.

Shinzon : Oh, mais au contraire ! Nous ne ploirons plus devant quique ce soit en esclavage, ni devant les Romuliens, ni devant votre puissante Fédération. Nous sommes une race faite pour la guerre !

 

Shinzon : Vous êtes moi. Le même sang bleu des Picard coule dans nos veines. Et si vous vécut ma vie vous feriez exactement comme moi. Alors regardez dans le miroir, regardez-vous. Réfléchissez à cela Capitaine, je ne connais pas de pire tourment pour vous.

Jean-Luc Picard : Shinzon... Je suis un miroir pour vous également.

Shinzon : Plus pour longtemps, Capitaine. J'ai bien peur que vous ne surviviez pas pour assister à la victoire que le simple écho remportera sur la voix.

 

 

Source : Memory-Alpha et Wikipédia.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload